Ville de Morsang sur Orge

Journée mondiale des abeilles : des insectes indispensables pour notre développement

Le 20 mai, le monde entier fête les abeilles, ces insectes indispensables et pourtant en grand danger. Pour l’occasion, nous vous proposons de découvrir plusieurs informations étonnantes sur les abeilles, qui butinent les fleurs dès le printemps.

Il faut savoir que la reine des abeilles vit dans l’obscurité la plus totale. Elle doit pondre suffisamment de larves pour maintenir la population de la ruche. Lors de la parade nuptiale, qui a lieu seulement une fois dans sa vie, la Reine réserve le sperme du mâle fécondateur dans son abdomen. Lorsqu’elle doit se reproduire, elle choisit alors si elle ajoute du sperme ou non à son œuf. Cela s’appelle la fécondation. S’il y a fécondation, la larve sera alors un mâle sinon elle sera une femelle. La lignée royale est exclusivement féminine et la majorité des abeilles sont des femelles. Les abeilles ouvrières sont celles qui vont chercher le pollen et qui organisent la ruche. 

Leur durée de vie est supérieure aux mâles mais bien inférieur à la Reine. Les femelles ouvrières peuvent vivre jusqu’à 4 semaines en été et 4 mois en hiver. La Reine peut vivre, quant à elle, jusqu’à 4 ans. Ce phénomène s’explique par la nourriture. Lorsqu’elle est encore une larve,  la Reine va être nourrie à la gelé royale alors que les ouvrières à un simple mélange de miel et de pollen. 

L’abeille est un pollinisateur, mais qu’est-ce que cela veut dire exactement ?

Le pollinisateur assure la reproduction des végétaux (plantes et arbres), comme l’abeille qui butine les fleurs et transporte les grains de pollen qui se sont déposés sur ses poils. L’aide de ces pollinisateurs est indispensable, car elle contribue fortement au développement de fruits, de légumes (les oignons, les pommes, les myrtilles, les amandes, etc), indispensables pour notre alimentation. Il joue aussi un rôle dans le développement des matières comme le coton et le lin, mais aussi dans la production de médicaments, biocarburants, etc.

 💡 Pour produire 1 kilo de miel, les abeilles doivent polliniser 4 millions de fleurs, ce qui équivaut à faire 4 fois le tour de la Terre (source : OMS)

Est-ce que toutes les abeilles font du miel ? 

En voilà une bonne question. Il faut savoir qu’il existe deux sortes d’abeilles : les sauvages et les domestiques. Comme leur nom l’indique, les

En voilà une bonne question. Il faut savoir qu’il existe près de 20 000 espèces d’abeilles dans le monde, sauvages et domestiques . En France, on dénombre environ 1000 espèces différentes dont l’Apis Mellifera, la seule espèce d’abeille mellifère (qui produit du miel). Cette dernière est une abeille dite “domestique”.

Les abeilles sauvages sont solitaires et vivent généralement moins d’un an après avoir pondu. Les abeilles domestiques, elles, produisent du miel dans la ruche pour le stocker pendant l’hiver, nourrissant ainsi toute la colonie. Celles-ci vivent moins longtemps que leurs cousines, comptez 6 à 9 semaines pour les ouvrières d’été et 5 à 6 mois pour les ouvrières d’hiver.

💡 Les abeilles peuvent atteindre au maximum 32 km/h en plein vol ! (source : OMS)

Comment différencier une abeille d’un bourdon et d’une guêpe ?

L’été, nombreux sont ces petits insectes volants qui viennent nous rendre visite sur nos balcons et terrasses. Généralement, ils sont attirés par l’odeur de la nourriture, portée par le vent. Pour faire la différence entre ces trois espèces bien distinctes, il faut comprendre :

L’abeille, comme le bourdon, sont des insectes végétariens qui se nourrissent que de nectar, gelée royale, miellat et pollen. La guêpe est, quant à elle, omnivore, c’est pour cela qu’elle apparaît fréquemment en été, lors de vos repas extérieurs, attirée principalement par la viande et le sucre. De plus, la guêpe peut piquer plusieurs fois tandis que l’abeille meurt dès sa première piqûre, car son dard se détache de son abdomen.

💡La peur des abeilles, guêpes, bourdons, frelons, etc, s’appelle l’Apiphobie. Cela concerne les personnes qui redoutent la douleur ou même l’étouffement après une piqûre. Les personnes ayant peur des piqûres en général (prises de sang, vaccins) peuvent être plus sujettes à cette phobie. 

Comment protéger nos abeilles ?

Pour protéger les abeilles et autres espèces vivantes, il est nécessaire de préserver l’écosystème dans lequel elles vivent. Ainsi, il est important de leur apporter de la nourriture sans pesticide, diversifié et abondante, de l’eau, et un abri. 

Par exemple, vous pouvez varier les pâturages de vos jardins et terrasses, en plantant différentes espèces de fleurs, avec une petite soucoupe d’eau pour qu’elles puissent s’abreuver facilement sans se noyer.

Vous pouvez aussi rejoindre l’une des associations qui luttent pour la préservation des abeilles 

💡 Selon les professionnels, le taux de mortalité des abeilles est estimé à 30%, chaque année. Cette mortalité serait due principalement aux pesticides et aux maladies. Or, 80% des cultures dépendent des pollinisateurs.

Si vous faites face à un essaim d’abeilles dans vos jardins, n’hésitez pas à contacter un professionnel !  

Facebook
Retour haut de page