Ville de Morsang sur Orge

Don du sang : tout savoir sur les contre-indications personnelles

Le 26 avril prochain, l’Établissement Français du sang va s’installer pour une nouvelle collecte de sang à la salle Pablo Neruda. Partout en France, des milliers de personnes vont venir aux centres de donation pour tenter de sauver des vies en donnant leur sang et leurs plaquettes. Un acte courageux et solidaire qui doit néanmoins respecter certaines règles.

Précédemment, nous vous dévoilons un article Vrai/Faux: suis-je éligible au don du sang, où l’on répondait aux principales questions que se posaient les Français autour du don du sang. Il est vrai qu’un donneur doit répondre à certains critères primordiaux pour ne pas mettre en danger sa santé ni celle du receveur.

Globalement, pour donner son sang, il faut être âgé de 18 ans à 70 ans environ (sur autorisation du médecin), peser plus de 50 kilos et se nourrir convenablement avant prélèvement. Mais plusieurs contre-indications personnelles sont à souligner. 

Tout d’abord, les personnes ayant pratiqué l’acupuncture ou mésothérapie (non réalisées avec des aiguilles personnelles ou à usage unique) lors des 4 derniers mois, ne peuvent donner leur sang. Idem pour celles et ceux qui ont un antécédent de consommation de drogues ou substances dopantes, par voie intraveineuse ou intramusculaire.

Il en va de même pour les personnes sexuellement actives. Plusieurs conditions s’imposent. Celles et ceux qui répondent à ces conditions ne pourront être donneurs :

  • J’ai eu une relation sexuelle en échange d’argent ou de drogue lors de l’année précédente.
  • J’ai eu une relation sexuelle avec un partenaire ayant lui-même eu plus d’un partenaire sexuel dans les 4 derniers mois.
  • J’ai eu une relation sexuelle avec un partenaire positif au VIH, l’hépatite virale B ou C, dans les 12 derniers mois.
  • J’ai eu une relation sexuelle avec un partenaire ayant utilisé des drogues ou des substances dopantes ou ayant eu une relation sexuelle en échange d’argent ou de drogue dans les 12 derniers mois.
  • J’ai eu une relation sexuelle avec plusieurs partenaires différents au cours des 4 derniers mois. Cette contre-indication ne s’applique pas aux femmes ayant des relations sexuelles uniquement avec des femmes.
  • Pour les relations sexuelles entre hommes, qui ont eu lieu au court des 4 derniers mois, le don de plasma reste possible sous certaines conditions. À voir lors de l’échange avec le médecin de l’EFS.

Reste désormais les contre-indications autour des séjours à l’étranger. Il faut savoir que certaines zones géographiques du monde sont à risques. Les Tropiques, l’Amérique Latine, Le Proche et Moyen-Orient peuvent couvrir certaines maladies. Alors si vous avez visité l’une de ces régions, un délai d’attente, qui peut varier de 1 à 4 mois selon le pays visité, va être demandé par mesure de sécurité.
Pareil pour les personnes ayant été plus d’un an au Royaume-Uni entre 1980 et 1996. En effet, cette mesure a pour but d’écarter les risques de transmission de la « maladie de la vache folle » encore présente à l’époque.

« Plus aucune référence à l’orientation sexuelle »

À compter du 16 mars 2022, il n’y aura « plus aucune référence à l’orientation sexuelle » dans les questionnaires préalables au don du sang distribués par l’Établissement français du sang. En revanche, le donneur devra déclarer s’il suit un traitement contre le VIH, auquel cas le don sera reporté quatre mois plus tard.

Ne manquez pas le formulaire d’inscription juste ICI.

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

Facebook
Retour haut de page