Après les attentats : que vive notre si chère fraternité !

Mardi 17 novembre, des dizaines de Morsaintois-es avaient répondu présents à l’appel du Maire et du Conseil municipal, en se rassemblant devant la mairie pour manifester leur émotion et rendre hommage aux victimes des attentats du 13.




Extraits de l’allocution de Marjolaine Rauze.

"Vendredi soir, d’abjects criminels ont froidement exécuté des centaines d’innocents. [...] Nous sommes toutes et tous submergés par une immense émotion. » Après une minute de silence, le Maire poursuit devant la foule recueillie : « […] face à cet effroyable carnage, nous sommes saisis par l’incompréhension, la colère et beaucoup de questions. Comment est-ce possible ? Comment peut-on être habité par tant de hargne meurtrière ? […]
Comment une religion de tempérance et de paix, une culture qui a tant apporté aux civilisations humaines, peut-elle être dévoyée, au point, pour certains, de la transformer en son contraire ?
Comment l’organisation terroriste commanditaire de ces actes peutelle aussi facilement faire commerce de son pétrole et financer ainsi les bras armés des tueurs ? […] Forcément, le temps des réponses devra venir. Notre avenir en dépend.
Ce soir pensons d’abord très fort aux victimes. Déjà 129 morts. Des centaines de blessés […]. Je veux en votre nom à tous rendre hommage aux différentes forces de police, aux pompiers, aux services de santé, à ces magnifiques médecins urgentistes pour le dévouement et l’efficacité qui fut le leur au coeur immédiat du drame.
Les assassins savaient où et comment frapper pour atteindre l’âme même de notre identité républicaine et de notre vivre ensemble. Ils ont visé des lieux où ils savaient qu’ils tueraient et mutileraient notre jeunesse. Ces jeunes qui aimaient le rock. Qui aimaient être attablés aux terrasses de nos cafés. Flâner dans ces quartiers de Paris si vivants, si bigarrés par ses cultures et si divers par ses origines. Ces jeunes qui raffolaient tout simplement de la vie, des amitiés et des rencontres humaines. […]
Et c’est justement, ce que les fanatiques exècrent. Eux, ils crient « vive la mort ». Ils la donnent sans trembler et méthodiquement. […] Le mobile des assassins : nous asservir. Nous empêcher de nous sentir humain parmi les humains et peu importe la couleur de peau, la confession ou l’option philosophique.
Ce soir, nous sommes, dans notre diversité, rassemblés, unis et debout. Morsang est à l’image de la République. Ne sombrons pas dans la facilité des amalgames. Ce serait tomber dans le piège qu’on nous tend. Ne nous divisons pas selon nos origines ou notre religion. Ce serait le plus beau cadeau à leur faire […] Aidons nous les uns les autres à rester la ville du vivre ensemble et à cultiver notre fraternité agissante. Car, mesdames et messieurs, je vous l’affirme, l’amour de la vie sera toujours plus fort que toutes les idéologies qui veulent nous plonger dans leur insensé néant. Vive la République. Vive la liberté. Vive l’égalité. E
t que vive et prospère notre si précieuse, notre si indispensable et si chère FRATERNITÉ !



« avril »
L M M J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30


Mairie de Morsang :
Square Alexandre-Christophe
BP 4 - 91390 Morsang-sur-Orge

Tel. : 01 69 25 39 00
Fax : 01 60 16 99 98

Horaires :

Lundi, mardi et vendredi :
8 h 30 - 12 h 00 / 13 h 30 - 18 h 00

Jeudi :
8 h 30 - 12 h 00 / 13 h 30 - 19 h 00 (sauf Etat civil : 18 h 45)

Mercredi et samedi :
8 h 30 - 12 h 00 (sauf Etat civil : 11 h 45)