Les locataires font entendre leurs exigences

Durant de longues semaines, les locataires des cités HLM de Morsang, avec le soutien des élus et de la Maison de la Citoyenneté ont travaillé sur leurs exigences opposables aux bailleurs. Face aux multiples problèmes rencontrés, dix points plus particuliers ont été dégagées et formaliser dans un texte, diffusé à l’ensemble des locataires.



Les dix exigences opposables aux bailleurs du Parc HLM

  • Décider dans la transparence
    Toutes les décisions concernant la vie des locataires (choix budgétaires, travaux à mener...) doivent être prises dans la transparence. Pour cela les Amicales de locataires doivent être considérées comme des interlocuteurs obligatoires et incontournables.
  • Pour la baisse des loyers
    Année après année, les loyers augmentent bien plus vite que le coût de la vie. Mêmes les « recommandations » pourtant timides du gouvernement ne sont pas respectées. Les quittances représentent en moyenne 25% des revenus des locataires. C’est trop ! Il est temps de baisser les loyers !
  • Contenir les charges, les rendre supportables
    La responsabilité du bailleur est de contenir les charges qui pèsent de plus en plus sur les quittances, de vérifier la qualité du service rendu, de se conformer à la liste des charges récupérables, de faciliter le contrôle des charges par les locataires ou leurs amicales, un droit inscrit dans la loi.
  • Améliorer la réactivité
    Quelle que soit leur origine, les dégradations doivent faire l’objet d’une intervention rapide du bailleur pour maintenir un cadre de vie de qualité. Les locataires doivent pouvoir contacter facilement le bailleur en cas de problème ou d’urgence et recevoir réponse aux courriers et sigalements divers qu’ils adressent.
  • Assurer l’entretien au quotidien
    Le bailleur doit maintenir la résidence en état de propreté tant dans les parties communes que sur les espaces extérieurs, et remettre le logement en état à chaque nouvelle entrée. Il lui appartient d’aménager les espaces pour gérer les encombrants et les containeurs à déchets.
  • Réhabiliter bien et sans surcoût
    Les réhabilitations sont souvent l’occasion de rattraper l’entretien négligé pendant de longues années. Alors, aucune raison de faire supporter leur coût aux locataires qui ont payé loyers et charges. Aucune réhabilitation ne doit s’engager sans avoir au préalable vérifié que les travaux retenus correspondent aux attentes des locataires. Ils doivent être de qualité, respecter les normes qualitatives les plus récentes !
  • Développer la convivialité
    Tout ce qui contribue au « bien vivre ensemble » doit être préservé, développé. Cela suppose le respect par tous, des règles prévues au contrat de location en matière de propreté, de bruit, d’utilisation des parties communes… Les bailleurs doivent les faire appliquer. Le nombre de gardiens ne doit pas être réduit ! Ils sont là pour préserver les bonnes relations de voisinage. Il faut aussi encourager les initiatives conviviales comme par exemple Bonjour Voisin et les initiatives des Comités de Quartier !
  • S’inscrire dans le développement durable
    Les sociétés Hlm doivent montrer l’exemple en matière d’économies d’énergies, en faisant les travaux nécessaires (chauffage, isolation, volets...) sans alourdir la quittance. Le tri sélectif des déchets doit être possible dans toutes les résidences.
  • Valoriser les espaces vertsLes aire de jeux, les espaces verts doivent être entretenus, valorisés, et protégés. Lorsque les locataires le souhaitent, les bailleurs ne doivent pas faire obstacle aux projets de jardins familiaux et doivent installer des aires de jeux pour les enfants.
  • Conforter la solidarité et participation
    L’accès des personnes handicapées ou à des logements adaptés aux personnes âgées doit être possible dans chaque résidence.
    Les familles de bonne foi rencontrant des difficultés financières ne doivent pas être expulsées.
    La participation des locataires et de leurs amicales est une nécessité. Des rencontres régulières avec le bailleur, doivent être organisées dans le quartier.

Les locataires du Progrès, la plus ancienne cité de Morsang, ont été les premiers à se saisir de ce texte en organisant le vendredi 28 mai 2010, une votation citoyenne.

PDF - 723.9 ko

Retrouvez l’intégralité des "10 exigences" dans le document de six pages proposé en téléchargement.



« novembre »
L M M J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3


Mairie de Morsang :
Square Alexandre-Christophe
BP 4 - 91390 Morsang-sur-Orge

Tel. : 01 69 25 39 00
Fax : 01 60 16 99 98

Horaires :

Lundi, mardi et vendredi :
8 h 30 - 12 h 00 / 13 h 30 - 18 h 00

Jeudi :
8 h 30 - 12 h 00 / 13 h 30 - 19 h 00 (sauf Etat civil : 18 h 45)

Mercredi et samedi :
8 h 30 - 12 h 00 (sauf Etat civil : 11 h 45)